L'une des conséquences prévisibles de la crise sanitaire du COVID-19 sera sans doute la crise économique qui s'en suivra. Les entreprises devront faire face à des difficultés financières liées à l'arrêt du commerce international pendant plusieurs mois.
 
En Afrique, particulièrement en Zone OHADA, il sera sans doute opportun de rappeler les grandes lignes du droit des Procédures Collectives relatif aux entreprises en difficulté.
 
L'objectif du législateur était clair : Organiser les procédures préventives de conciliation et de règlement préventif ainsi que les procédures curatives de redressement judiciaire et de liquidation des biens afin de préserver les activités économiques et les niveaux d’emplois des entreprises 
 
Tel est l'objet de cette publication de l'auteur, Mamadou SECK, du Cabinet SCP SOW & Associés (Dakar) : Article.


Partager :




Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire


Connexion