Par EBELLE Erwin 
 
Suite au Grand Dialogue National d'octobre dernier, et des propositions qui en sont ressorties, le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, a signé ce 24 décembre dernier, une loi fixant le cadre juridique de la promotion des langues officielles au Cameroun que sont l'Anglais et le Français.
 
A travers la loi n°2019/019 du 24 décembre 2019 portant promotion des langues officielles Cameroun, le législateur camerounais ambitionne d'atteindre l'égalité de l'usage de l'anglais et du français dans les administrations et organismes publics, et d'inciter les citoyens camerounais à s'exprimer en anglais et en français.
 
La loi rappelle dans un premier temps que le « bilinguisme » s'entend de la pratique courante des langues officielles que sont l'anglais et le français par les citoyens camerounais.
 
Parmi les mesures de promotion du bilinguisme citées par la loi, on peut retenir l'instauration d'une journée nationale du bilinguisme et l'usage et la pratique des deux langues dans l'administration et dans l'enseignement et la formation. 
 
Les usagers auront ainsi la faculté de choisir la langue dans laquelle ils désirent être servis dans les services publics.
 
Sur le plan pratique, chaque entité publique disposera en son sein d'un service de traduction, d'interprétation et de promotion des langues officielles. Il en sera de même des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD).  
 
D'autre part, les articles et communiqués de presse ainsi que tout document de communication institutionnelle, les enseignes, logos, et pancartes produits par les entités publiques, les correspondances, les timbres et actes publics ainsi que les panneaux de circulation présents sur l'ensemble du territoire seront désormais dans les deux langues officielles. 
 
Enfin, Les débats et travaux au sein des organes constitutionnels, la transcription des propos des orateurs dans les procès-verbaux des débats au sein des organes constitutionnels, les actes législatifs et réglementaires à caractère général seront dans l'une ou l'autres des langues, et systématiquement traduits dans l'autre langue. 
 
En définitive, l'Etat s'engage à assurer le suivi et l'évaluation de la politique nationale de promotion des langues officielles, et prévoit que des textes règlementaires pourront préciser les modalités d'application de la présente loi sur la promotion des langues officielles. 
 
 
Alexandrie est un moteur de recherche juridique panafricain permettant d'accéder aux textes juridiques en quelques clics ici.
Vous pouvez nous joindre actuellement via notre page Linkedin,  Facebook ou sur notre compte Twitter.
 
 


Partager :




Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire


Connexion