Par EBELLE Erwin 

 

53 des 55 pays de l'Union Africaine ont signé l'accord portant création de la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLEC) en mars 2018. Le Nigéria, l'Erythrée et le Bénin se sont abstenus...

 
Il aura fallu attendre un peu plus d'un an afin que le nombre requis de pays signataires ratifiant le traité soit atteint (22) pour que la mesure entre définitivement en vigueur. C'est désormais chose faite.
 
L'importance de cette Zone de libre-échange réside dans le fait qu'elle facilitera désormais les échanges commerciaux entre pays africains, sur un marché estimé à 1.2 milliard d'habitants.
 
Jusqu'à présent, les échanges entre pays africains ne représentaient que 15% du commerce total du Contient.
 
Concrètement, à quoi faut-il s'attendre ?
 
L'objectif d'une zone de libre-échange, est de créer un marché commun où les biens et les services pourront librement circuler avec peu ou pas de restrictions douanières.
 
C'est le socle indispensable pour une véritable intégration régionale, capable de concurrencer désormais les marchés nord-américains, chinois et européens avec respectivement 490 millions, 1.3 milliards, et 512 millions d'habitants.
 
Une telle démarche devrait notamment être propice à la création de géants industriels africains capables de rivaliser avec les grands groupes étrangers dans un futur imminent.
 
Les modalités de mise en place, ainsi que les réformes nécessaires notamment en matière de règlementation douanière, devraient intervernir sous peu pour plus de précision.
 
La suite logique, devrait être l’intégration monétaire, c’est-à-dire la monnaie unique africaine, et la libre circulation des personnes pour une intégration totale. Le rêve de nombreux panafricanistes finira peut-être par voir le jour…
 
Alexandrie est un moteur de recherche juridique panafricain permettant d'accéder aux textes juridiques en quelques clics ici.
Vous pouvez nous joindre actuellement via notre page Facebook ou sur notre compte Twitter.


Partager :




Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire


Connexion