Par EBELLE Erwin
 
Placé en garde à vue administrative depuis le 28 janvier dernier, puis déféré à la Prison Centrale de Kondengui le 13 février (voir article ici), l'opposant Maurice Kamto est déterminé à user de tous les moyens de droit à sa disposition pour obtenir sa liberté.
 
C'est ainsi qu'il a tour à tour décliné la compétence du tribunal militaire, puis déposé un recours pour obtenir sa libération immédiate.
 
Le tribunal militaire incompétent
 
En effet, ce mardi 26 février dernier, la défense de Maurice Kamto a soulevé une exception d'incompétence aux termes de laquelle la compétence du tribunal militaire de Yaoundé pour connaître de ce litige a été contestée. 
 
Selon les termes du porte-parole du MRC, la défense a réitéré l'argument énoncé dans leurs conclusions écrites selon lequel « le tribunal militaire est en l'état absolument incompétent à juger le président élu |Ndlr : Maurice Kamto], car la législation camerounaise harmonisée sur les engagements conventionnels internationaux ne le permet strictement pas »
 
L'audience a été renvoyée afin que les avocats de la défense fournissent, à la requete du juge d'instruction, les éléments de droit cités dans leurs conclusions fondant leur argument. 
 
Demande en «  habeas corpus »
 
Dans le même esprit, les avocats de la défense du professeur Kamto sont entendus ce jour pour présenter leurs arguments en vue d'une libération immédiate de leur client.
 
En effet, la loi dispose qu'une partie peut réclamer sa mise en liberté immédiate aux motifs d'une arrestation illégale ou une arrestation durant laquelle les formalités prescrites par la loi n'ont pas été observées.
 
Si l'arrestation ou la détention apparaît illégale, le juge ordonne la libération immédiate de la personne détenue. Cette décision de libération peut faire l'objet d'un appel sous 5 jours, mais elle est exécutoire immédiatement même si elle fait l'objet d'un appel ultérieurement.
 
Le professeur Kamto sera donc bientôt fixé sur une éventuelle libération ce jour à l'issue de l'audience.
 
Alexandrie est un moteur de recherche juridique panafricain permettant d'accéder aux textes juridiques en quelques clics ici.
Vous pouvez nous joindre actuellement via notre page Facebook ou sur notre compte Twitter.
 
 


Partager :




Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire


Connexion