Par EBELLE Erwin
 
La Cour Pénale Internationale (CPI) a ordonné la libération immédiate sous conditions du Président Laurent Gbagbo et de son co-accusé, Charles Blé Goudé. 
 
La chambre d'Appel de la CPI avait initialement accordé un effet suspensif à l'Appel formé par le Procureur contre la décision d’acquittement prononcée par la Chambre de Première Instance, afin que M. Gbagbo et M. Blé Goudé soient maintenus en détention pendant la durée de l'Appel le 18 janvier dernier. 
 
Entre temps, la chambre d'Appel avait ordonné au Greffe de se rapprocher de divers pays pour recueillir leurs observations sur une éventuelle libération conditionnée de M. Gbagbo et M. Blé Goudé sur leurs territoires.
 
Ce vendredi 01 février, les débats contradictoires ont eu lieu concernant l'Appel formé par le Procureur. La chambre d'Appel est revenu sur le sujet de la libération des détenus, et a décidé de la libération immédiate de ces derniers, sous certaines conditions.
 
En effet la chambre d'Appel a estimé « qu'il existait un risque de fuite en cas de libération inconditionnelle, et que ce risque pourrait être atténué par l'imposition de certaines conditions »
 
Les conditions de leur libération que la Cour a retenu sont donc les suivantes :
 
  • La signature d'un engagement selon lequel ils obéiraient à tout ordre émanant de la Justice, notamment l'ordre de se présenter devant la Cour ;
     
  • La fourniture à la Cour de leurs adresses de résidence respectives dans le pays hôte ;
     
  • L'engagement de ne pas se déplacer en dehors des limites territoriales de la municipalité du pays hôte dans lequel ils résideront ;
     
  • La remise de toutes leurs pièces d'identité, y compris leurs passeports au Greffe ;
     
  • La présentation hebdomadaire auprès des autorités de police du pays hôte ;
     
  • L'engagement de ne prononcer aucun discours public (même par intermédiaire) au sujet de la procédure en cours ; et,
     
  • L'engagement d'obéir à toute autre condition raisonablement imposée par le pays hôte.
 
Selon les informations concordantes, le pays hôte retenu sera la Belgique, pays où les deux prévenus devront séjourner jusqu'à la fin de la procédure d'Appel.
 
 
Alexandrie est un moteur de recherche juridique panafricain permettant d'accéder aux textes juridiques en quelques clics ici.
Vous pouvez nous joindre actuellement via notre page Facebook ou sur notre compte Twitter.

 


Partager :


Le Papa d'Alexandrie

Enfin !

Répondre



Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire


Connexion