Par Erwin EBELLE

 

Le riz Broli et Armanti est conforme. C’est la conclusion d’une réunion d’urgence qui s’est tenue ce jeudi 04 janvier au sein du MINCOMMERCE à Yaoundé convoquée par le Ministre Mbarga Atangana en présence des responsables de la société Africa Food Distribution (AFD), les représentants du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, de l’Agence des Normes et de la Qualité (ANOR) et des associations de consommateurs.

 
Cette réunion faisait suite à une campagne de boycott devenue virale sur les réseaux sociaux conduite par Delor Magellan Kamkaing, président de la Ligue Camerounaise des Consommateurs (LCC) au prétexte qu’il aurait s’agit d’un riz en plastique et réclamant son retrait du marché.
 
C’est dans ce contexte que l’AFD a introduit jeudi une plainte pour « diffamation », « fausses nouvelles », et « propagation de fausses nouvelles » contre le président de la LCC et Jean Marc Ngoss, homme politique. 
 
La plainte a été déposée auprès du Tribunal de Première Instance de Douala par les représentants de la marque.
 
 
Alexandrie est un moteur de recherche juridique panafricain permettant d'accéder aux textes juridiques en quelques clics ici.
Vous pouvez nous joindre actuellement via notre page Facebook ou sur notre compte Twitter.