Nous avons reporté précédemment que 3 suspects avaient été appréhendés dans le cadre de l'homicide de l'artiste Avenir AVA survenu dans la nuit du 14 au 15 novembre à Yaoundé (Article).
 
Durant leur audition, le chef de gang déclare qu'il n'avait pas prémédité d'ôter la vie de la victime, et qu'il s'agissait d'un « braquage qui a mal tourné ». Il poursuit en racontant qu'il a d'abord tiré entre les jambes de la victime pour lui faire peur, et ensuite, en voulant tirer en l'air, il l'a touché à la tête « j'ai essayé de tirer en l'air. Je n'ai pas appris à manipuler les armes et cette balle l'a touché » avoue t'il.
 
Rappelons que l'homicide survenu lors de la commission d'un crime constitue un facteur aggravant qui rend ses responsables passibles de peine de mort selon les termes de l'article 276 du Code pénal.
 
 
EBELLE Erwin


Partager :




Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire


Connexion