Sisiku Auk TABE, leader auto-proclamé des sécessionistes de la région du Nord-Ouest/Sud-Ouest, va bientôt être fixé sur son sort.
 
L'individu avait été appréhendé il y a plusieurs mois lors d'une réunion au Nigéria, et extradié vers le Cameroun. Depuis, il était déténu dans les cellules du Secrétariat d'Etat à la Défense chargé de la gendarmerie.
 
Nous avions reporté récemment qu'il avait été finalement transféré à la prison Centrale de Kondengui (Article) pour y être traduit devant le Tribunal Militaire. 
 
Ses avocats ont déclaré que le leader sécessioniste a été présenté au Commissaire du Gouvernement ce mardi 27 novembre 2018. Nous devrions en savoir plus prochainement sur les charges qui auront finalement été retenues à son encontre, et son procès devrait débuter sous peu.
 
La procédure en matière d'infractions relevant de la Justice Militaire prévoit que la durée de la garde à vue d'une personne déténue dure traditionnellement 48h. Ce délai ne peut être prorogé que de 2 fois 48h, pour un total de 6 jours de garde à vue (voir Article 12 Code de Justice Militaire). 
 
Sisiku Ayuk TABE est sous détention depuis plusieurs mois maintenant, et ses avocats attendent avec impatience de savoir quels sont les chefs d'accusations retenus à l'encontre de leur client afin de commencer à préparer sa défénse.
 
 
Mots-clés de recherche sur Alexandrie (ici) : délai de la garde à vue
Textes de référence : Code de justice militaire 
 
EBELLE Erwin


Partager :




Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire


Connexion