La société civile, et les jeunes leaders de l'opposition appellent à manifester tout au long de cette semaine afin de dénoncer ce qu'ils qualifient de « manipulation constitutionnelle » dont ils accusent la présidente de la Cour constitutionnelle Marie Madeleine Mborantsuo (Voir article).
 
Ils précisent tout de même que, contrairement aux revendications du CNR, ils ne réclament pas la réouverture du Contentieux électoral de 2016, ni l'installation de Jean Ping au pouvoir :
 
« Nous allons appuyer et renforcer les différentes manifestations visant à demander le respect strict de la Constitution. Et le respect de notre loi fondamentale que nous allons exiger concerne aussi bien le pouvoir en place que les opposants. Si nous souhaitons que l’article 13 soit mis en application, c’est pour permettre la prestation de serment de la présidente du Sénat et non pour que quelqu’un d’autre, qui aurait soit disant gagné on ne sait quelle élection, soit installé au pouvoir », insiste Ballack OBAME, coordonnateur national adjoint des jeunes de l’Union nationale (UN).
 
Rappelons que depuis plus d'un mois maintenant, le Président Ali BONGO est hospitalisé, et les informations sur son état de santé et son possible retour au pouvoir sont sources d'agitation politique au Gabon.
 
Cela fait suite notamment à une décision controversée de la Cour constitutionnelle (Voir article) ayant attribué de manière temporaire, le pouvoir de réunir un Conseil des Ministres au Vice-Président de la République, en violation de l'article 13 de la Constitution qui prévoit qu'en cas de vacance « pour quelque motif que ce soit », les attributions du Président de la République soient exercées de manière intérimaire par le Président du Sénat, déclenchant automatiquement un délai de 60 jours dans lequel une nouvelle élection présidentielle doit être organisée.
 
Mots-clés de recherche pour le moteur de recherche (ici) : vacance, président de la république, conseil des ministres
Textes de référence : La Consitution de la république gabonaise
 
 
 


Partager :




Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire


Connexion