Selon le porte-parole du leader du MRC, Maurice KAMTO aurait contribué à empêcher une tentative d'atteinte à la Surêté de l'Etat. dans les termes suivants :
 
« Il ya quelques jours de cela, très exactement le 05 novembre dernier, Maurice KAMTO, ici même au coeur de la capitale camerounaise, a contrarié, en préservant le Cameroun d'une menace majeure à la sécurité du Cameroun ». Puis, il ajouta, « Les institutions de la République camerounaise, depuis le coeur, ont été ciblées, dans ce qui aurait donné lieu à un chaos national ».
 
Il a souligné que « Maurice KAMTO a pris ses responsabilités et aujourd'hui, les autorités compétentes en la matière, font leur travail ».
 
La tentative, lorsqu'elle est manifestée par un acte tendant à l'exécution, et impliquant l'intention irrévocable de commettre l'infraction, si elle n'a été suspendue ou manqué son effet que par des causes indépendantes de la volonté de son auteur, est considérée comme le crime lui-même (Article 94 du Code pénal).
 
Toute personne qui participe, favorise, ou offre de favoriser à des hostilités contre la République est pénalement responsable et encours la peine de mort. De même, les coauteurs et complices sont passibles de la même peine que l'auteur principal.
 
Rappelons que les atteintes à la Sûreté de l'Etat relèvent de la juridiction du tribunal militaire, et que les peines encourues peuvent aller jusqu'à l'emprisonnement à vie, voire la peine de mort. 
 
Mots clés de recherche sur Alexandrie : Atteinte à la sûreté de l'Etattentativecoauteurs, complices, compétence


Partager :




Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire


Connexion